PCSCP
Pour les Chambaran SANS Center Parcs

Communiqué du collectif grenoblois de soutien

par PCSCP David.
Mis à jour le samedi 14 février 2015

- Nous relayons ici un Communiqué du collectif grenoblois de soutien à la Zad des Chambarans :

Le collectif grenoblois de soutien à la Zad des Chambarans tiens à alerter largement de la gravité des agressions dont les manifestants du week-end des 7 et 8 février ont été la cible à Roybon et dans ses environs.

Alors que la population était invitée à rejoindre la ZAD pour une marche suivie d’un pique-nique et de deux jours d’échanges sur le site occupé, quelques « pro-Center-Parcs » se sont livrés à une série d’actes graves et délictueux : barrages routiers empêchant les manifestants de rejoindre la ZAD, insultes et intimidations (notamment à l’aide d’une tronçonneuse), et pour finir, un passage à tabac et l’incendie de deux véhicules.

Ces méfaits sont le résultat de mois de dénigrement orchestrés politiquement et médiatiquement contre les opposants au Center-Parcs. Alors que des élus de tous bords favorables au projet bénéficient de pleines pages pour diffamer les opposants, les agressions de ce week-end n’ont fait l’objet que de minces entrefilets.

Nous constatons que, confrontés à une opposition déterminée mais pacifique à ce projet, des élus se livrent à une campagne de dénigrement et de manipulation des populations locales. Celle-ci a donné libre-cours ce week-end à des pratiques que l’on peut qualifier de fascisantes. Des appels au meurtre à l’encontre des occupants de la ZAD circulent déjà sur internet. Nous exhortons solennellement les médias à faire leur travail honnêtement, et les responsables politiques à cesser ce jeu malsain.

Le collectif grenoblois de soutien à la Zad des Chambarans continuera sans relâche de combattre ce projet de « Center-Parcs » autorisé en dépit d’un rapport d’enquête négatif et retoqué par le tribunal administratif. Des spéculateurs avides d’argent public pour prospérer, soutenus par des élus qui tentent de passer en force en employant la violence, et à coups d’opérations de propagande, devraient être sanctionnés, et le projet de Center-Parcs de Roybon, purement et simplement abandonné.

Collectif grenoblois de soutien à la Zad des Chambarans
à Grenoble, le 12 février 2015.


Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Nos réseaux

Version imprimable de cet article Version imprimable