PCSCP
Pour les Chambaran SANS Center Parcs

Revue de presse du 1er janvier

par PCSCP.
Mis à jour le mardi 6 janvier 2015

- Un bon article de Yves Paccalet (philosophe et écologiste) : De Sivens au Center Parcs de Roybon : stop aux grands projets inutiles, idiots et imposés

- Rue 89 Lyon : On a réveillonné avec les zadistes de Roybon

- Un alterJT évoque le Center Parcs de Roybon, et aussi les grands projets inutiles à l’occasion de la rencontre Reporterre à Paris en décembre (cette vidéo est sur Youtube), rencontre où se trouvait un représentant de PCSCP.

JPEG - 2.3 Mo
DL 1er janvier 2015 : sur le camp des zadistes, la mobilisation ne faiblit pas

- Macon : Thierry Grosjean président de la CAPEN 71 et membre du collectif "Geai du Rousset" répond à Madame Jarrot et à Monsieur Gordat, La terreur verte ?, réponse à des Zélus locaux qui parlent de "terreur verte"

- L’ADIPPV, Association de Défense des Intérêts des Propriétaires du groupe P&V Center Parcs, révèle des aléas économiques du "modèle" financier mis en place par la multinationale immobilière Pierre et Vacances :

- Zones humides de Rhône-Alpes : "Les zones humides, un patrimoine à préserver", une exposition indispensable pour les personnes qui méconnaissent l’importance et la spécificité des zones humides. Une expo a faire tourner à Roybon et dans les villages alentours !
Cette lettre montre qu’on peut faire d’autres choses qu’un Center Parcs sur des zones humides.
- Voir aussi L’inventaire des zones humides de l’Isère

JPEG - 90.5 ko
Une belle année 2015, SANS Center Parcs

et aussi :

- Bonne année sans Center Parcs !

JPEG - 108 ko
Center Parcs vend un côté "nature & écologique", or à Roybon, il menace 110 ha de zones humides et 37 espèces protégées

5 Messages

  • On a réveillonné avec les zadistes de Roybon -> les enjeux de notre lutte dépassent le seul projet de Center Parcs Le 1er janvier 2015 à 20:00

    (...) Que serait la ZAD sans cette aide logistique de sympathisants, qui soutiennent la cause de préservation de cet environnement « mais n’ont plus l’âge pour ça » ? Un artisan dépose des restes de matériel de construction et du bois de chauffe, des maraîchers bio offrent régulièrement des cagettes de fruits et légumes, un boulanger les fournit en pain et, ce soir-là, un couple venu de de Valence leur apporte « une marmite de soupe, de la gnôle et [leurs] meilleurs voeux ». (...)

    Nils explique cette très grande méfiance :
    « Je deviens parano parce que je crains une infiltration, car les enjeux de notre lutte dépassent le seul projet de Center Parcs, c’est une remise en cause de tout le système  ». (...)
    http://www.rue89lyon.fr/2015/01/01/reveillonne-avec-les-zadistes-de-roybon/

    Répondre à ce message

  • Démission ... Le 1er janvier 2015 à 20:31, par marcus

    Commission d’enquête sur tous les aspects du financement de Center Parcs, démission des élus incapables, rédaction des cahiers de doléance, grêve des impôts , révocation des préfets qui marchent sur la loi, la force publique sur les lieux où l’on brûle les voitures ( dans les Chambarran il y a pas de voitures), retour de la liberté d’expression et de circulation. Bonne Année 2015.... et surtout la santé ( nous on l’a)

    Répondre à ce message

  • LA TERREUR VERTE ? Utiliser cette peur et ces images pour y amalgamer des adversaires est irresponsable autant que lâche Le 2 janvier 2015 à 11:31

    LA TERREUR VERTE ? Droit de réponse

    31 déc 2014 – Thierry GROSJEAN – écologiste
    LA TERREUR VERTE ?

    Réponse à Mme JARROT et Mr GORDAT : communiqué du 26 décembre concernant l’opposition au Center Parcs du Rousset.(voir ICI )

    LES MOTS ONT UN SENS

    Il est devenu très « tendance », en écho à une médiatisation orientée des oppositions qui fleurissent en même temps que des grands et petits projets inutiles imposés (1), d’utiliser comme boucs émissaires les « écolos » et autres citoyens résistants. Si nécessaire en les insultant – de « jihadistes » pour Mr BEULIN, FNSEA… – ou en les qualifiant « d’activistes fanatiques », et sans en avoir l’air, de « terroristes », comme Mme JARROT.
    Le terrorisme fait peur. Il renvoie à la mémoire des images insoutenables régulièrement médiatisées.
    Utiliser cette peur et ces images pour y amalgamer des adversaires dans une démocratie est irresponsable autant que lâche. Comme l’est cette tendance qui consiste à flatter un populisme rampant pour masquer sa propre impuissance à répondre aux aspirations de citoyen(ne)s voulant une autre société.
    Ceux et celles, à droite comme à gauche, qui usent de cette méthode, essentiellement pour des motifs électoraux, le font parce qu’ils n’ont rien à proposer. Ils ont échoué.

    Au nom de l’emploi, il faudrait sans berguigner accepter tout et n’importe quoi les yeux fermés, sans réfléchir sur la viabilité économique, écologique, la légalité d’un projet… parce que la contestation retarderait le miracle local. Qui, tout le monde le sait sans oser le dire, n’arrivera jamais.

    Au nom de la « légitimité » des élu(e)s, il faudrait, entre 2 élections, que les citoyens soient des moutons taisants prêts à tondre : cette conception d’un fonctionnement démocratique est révolue.

    Les donneurs de leçons sont ceux dont les politiques et les idéologies nous ont conduits à cette situation de crises multiples. Celle d’une violence économique, sociale, qui crée sur la planète de plus en plus d’exclusion, de pauvreté, de violences…tout en détruisant la nature et l’environnement. Sans rien attendre de ces politiciens, par des milliers d’initiatives dont on parle moins que nos oppositions, nous construisons déjà une autre société de transition.

    Enfin, en matière de violences, on n’a guère entendu ces anti-écolos primaires lors des saccages de la FNSEA et autres « bonnets rouges », à côté desquels les ZADistes* passent pour des enfants de chœur. Manque de courage ?
    Eriger l’insulte comme mode de dialogue républicain est indigne d’un, d’une élue. Et l’usage des mots trahit ses auteurs.

    Thierry GROSJEAN – écologiste

    (1) Lgv Lyon Turin, aéroport de Notre Dame des Landes, barrage de SIVENS, Centers Parcs de Roybon…. pour
    les plus médiatisés en ce moment, parmi une centaine.
    (2) ZAD = Zone à défendre. Quand les lois ne sont plus respectées, comme le disent les tribunaux dans un Etat
    de Droit, les zadistes sont le dernier rempart pour protéger la démocratie républicaine.
    Pour la philosophie de la réflexion, lire : « La cause humaine : du bon usage de la fin d’un monde » de Patrick VIVERET.
    Source :
    http://www.vivre-a-chalon.com/lire_LA-TERREUR-VERTE—Droit-de-reponse,2303d688d3a8312465b0a5876560c0794db2b0c4.html

    - Et L’article auquel Thierry Grosjean répond :

    Des « groupuscules d’ultras idéologues » contre le Center Parc du Rousset

    26 déc 2014 – Gérald GORDAT Marie-Claude JARROT Conseillers Régionaux de Bourgogne

    Communiqué
    - LA TERREUR VERTE ? Droit de réponse dans Actualités -Conseil-Regional-bourgogne_

    La terreur verte n’aura pas raison du Center Parc du Rousset

    Alors que notre pays connait un chômage massif et que l’appareil économique est totalement en panne, nous assistons depuis quelques semaines à une véritable prise d’otages menée par des groupuscules d’ultras idéologues.

    Notre Dame des Landes, Sivens et maintenant Roybon, ces mêmes groupes d’individus font le tour de France pour tenter d’intimider les quelques porteurs de projets qui ont encore l’énergie et la motivation de travailler au développement de nos territoires.
    Ces personnes qui revendiquent la défense de l’environnement n’ont en fait comme seul objectif que la propagation d’idées politiques radicales. Ils ne sont que quelques centaines à chaque fois mais désirent imposer à des millions de français un style de vie qui leur est propre.

    Dernière victime de cette « terreur verte », le projet Center Parc de Roybon en Isère qui vient de se voir bloqué alors que le chantier venait de débuter. Les méthodes de ces activistes fanatiques sont autant brutales qu’intimidantes (caillassage d’engins, débuts d’incendie, employés molestés, menaces de mort…). Nous ne pouvons pas les accepter car il s’agit d’une question de respect de la démocratie mais aussi de la dignité des personnes.
    Nous ne pouvons pas non plus accepter que tous les grands projets de notre pays soient dorénavant bloqués pour des raisons idéologiques. Nous ne pouvons pas nous payer ce luxe dans le contexte que nous vivons.

    Elu régional, nous sommes très inquiets et nous ne pourrons pas accepter que le projet Center Parc du Rousset soit attaqué de la même manière. Les interrogations et revendications des populations locales sont naturellement légitimes mais elles ne doivent pas être récupérées par des groupes d’individus dont les préoccupations n’ont rien de local. Nous ne laisserons pas faire ces personnes-là.
    Nous invitons enfin les élus régionaux écologistes à prendre leurs responsabilités et à ne pas chercher à politiser un dossier qui ne le mérite pas !

    Gérald GORDAT
    Marie-Claude JARROT
    Conseillers Régionaux de Bourgogne

    Source :
    http://www.vivre-a-chalon.com/lire_Des-_groupuscules-d-ultras-ideologues_-contre-le-Center-Parc-du-Rousset,2303d6e2d597e2f8cf3ae8680a1ace171b13707f.html

    - Vu ici http://chambarans.unblog.fr/2015/01/01/la-terreur-verte-droit-de-reponse/

    Répondre à ce message

  • Messieurs les fermiers généraux... Le 2 janvier 2015 à 13:47, par marcus

    Messieurs les fermiers généraux, vous n’avez rien compris , alors voilà : je ne suis pas particulièrement écologiste , je n’ai plus l’âge d’être Zadiste mais je vais vous dire une chose : la quantité de citoyens qui ne veulent plus entendre parler de vous est chaque jour plus impressionnante, il est temps de vous en rendre compte plutôt que de nous servir une argumentation bégayante, une morale louis-philipparde et des discours qui ont toujours pour rhétorique cette morale appliquée au bon peuple et surtout pas à vous . Vous appartenez à l’ancien régime et vous ne représentez plus la volonté générale.

    Répondre à ce message

  • Revue de presse du 1er janvier Le 2 janvier 2015 à 21:07, par vazquez

    Je suis adhérent de PCSPC contre le projet Center Parcs dans la forêt de Chambaran depuis quelques années, mais c’est seulement depuis peu que j’ai commencé à m’y intéresser véritablement. L’arrivée de personnes (jeunes et moins jeunes), dénommées ZADISTES, m’a intrigué et éveillé ma curiosité. Je suis allé donc les voir, là où ils sont installés, dans leur base arrière (le gîte des Marquisad). On y est bien accueilli, aucune curiosité dépacée, l’échange est facile, un café est vite proposé. On regarde, on écoute et on comprend. Quand on part, on se dit qu’une chose : il faut les aider ! Je suis revenu deux autres fois en amenant ce dont ils avaient besoin (matériaux, condiments, journaux. Etc.).

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Nos réseaux

Version imprimable de cet article Version imprimable