PCSCP
Pour les Chambaran SANS Center Parcs

26 septembre 2016 - Factuel.info - Center Parcs, concurrence et effets induits : l’inexorable déclin du tourisme français

par PCSCP Stéphane PERON.
Mis à jour le mercredi 28 septembre 2016

Grâce à la classification de ses produits immobiliers en résidences de tourisme et des avantages fiscaux induits, Pierre & Vacances réalise l’essentiel de sa marge brute sur ses activités de promotion immobilière. Le groupe a construit sa croissance économique sur ce modèle, en considérant l’exploitation comme une activité secondaire. Les gains considérables réalisés sur la vente de produits immobiliers à des particuliers en quête de rendement ont été notamment permis grâce aux mécanismes de défiscalisation : le prix de vente artificiellement élevé d’un « cottage » est ainsi compensé par les avantages fiscaux actuels de la loi Censi-Bouvard. En parallèle, les prix de séjours n’ont pas à intégrer l’amortissement des coûts de construction immobilière, ce qui peut permettre d’appliquer une politique tarifaire attractive. Les pratiques promotionnelles ponctuelles ou permanentes visent à afficher un taux de remplissage correct, ce qui est un argument phare du discours sécurisant de Pierre & Vacances quant à sa capacité à remplir ses parcs de loisirs. Ce faisant, l’implantation d’un Center Parcs, par exemple dans le Jura à Poligny, provoquera une concurrence quasi directe avec les hôtels existants sur le secteur

La suite en téléchargeant le pdf ici :

PDF - 608.6 ko
L’article en question

Source : http://factuel.info/article/center-parcs-concurrence-et-effets-induits-linexorable-declin-tourisme-francais-003477


Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Nos réseaux

Version imprimable de cet article Version imprimable