PCSCP
Pour les Chambaran SANS Center Parcs

8 octobre 2010 : Le mémorial de l’Isère

par PCSCP Stéphane PERON.
Mis à jour le vendredi 15 octobre 2010

Nous venons d’apprendre que la vente des cottages du Center Parcs de Roybon est suspendue devant l’incertitude du bouclage du dossier.

Cette décision intervient à la suite du dépôt, par nos avocats, d’une procédure devant le tribunal administratif pour contester la légalité de la modification simplifiée du PLU de Roybon.

Je tiens à rappeler que ce mode d’action en justice fait partie du processus démocratique en France.

Le législateur a prévu des délais légaux pour contester devant une juridiction des décisions administratives qui semblent injustes, inadéquates ou illégales.

L’installation d’un projet aussi important dans une zone naturelle où 200 ha dont 40 de zones humides sont concernées nous choque et l’idée même qu’il y avoir des compensations prouve bien la nuisance que pourrait provoquer un tel site au sommet des bassins versants de la Galaure et de l’Herbasse.

Nous avons conscience que beaucoup de gens ont consacré du temps à ce dossier, mais selon nous, en prenant l’option du tourisme industriel, ils n’ont, à notre avis, pas pris le bon chemin.

Ils ont d’autre part délibérément depuis le début, écarté la population de leur travail et de leurs décisions, n’annonçant le projet qu’une fois ficelé, le présentant comme acquis et refusant de tenir compte d’une opposition qui ne demandait qu’à débattre et être consultée et écoutée sur des choix très importants impactant sa vie, son avenir et ses territoires. Nous avons donc dû utiliser la loi pour nous faire entendre.

D’autres solutions existent pour créer de l’emploi en Isère et les besoins sont là ( aide à la personne , dans le médical , accueil en gîte, agriculture bio en demande croissance, reconstitution d’un tissu artisanal répondant aux besoins locaux, aux délocalisations et pouvant proposer des emplois variés et évolutifs etc ... ).

Un certain nombre d’entre nous réfléchissent à des alternatives ... et est prêt à aller beaucoup plus loin que de simples propositions.

Ce qui a probablement séduit les élus initiateurs de ce projet est l’idée du package, LA SOLUTION ULTIME avec l’espoir qu’elle allait tout résoudre ... en niant les véritables nuisances qu’elle allait provoquer.

Pour revenir sur l’arrêt de commercialisation des cottages, c’est une première victoire pour notre association mais en vérité, elle nous oblige a être encore plus prudents et actifs dans notre contestation car les dossiers vont continuer malgré tout à avancer.

C’est pourquoi nous invitons les personnes qui rejettent ce projet à nous soutenir en venant à notre 3ième journée "Forêt libre" organisée le 10/10/2010 à 10h (Rendez-vous devant l’office du tourisme de Roybon à partir de 9h30 ). (voir le communiqué du mémo ).

Je rappelle que, pour ceux qui ne l’ont déja fait, il est plus que jamais important de nous soutenir en adhérant ( 10 euros ) à notre association. Vous trouverez, pour ce faire, toutes les informations utiles sur notre site web ( http://www.pcscp.org/).

En effet, l’argent recueilli auprès de nos adhérents nous permet de couvrir les frais de justice auxquels nous avons à faire face car nous sommes décidés à aller jusqu’au bout sur le plan juridique et mettre au grand jour l’illégalité de ce projet.

Enfin, en étant toujours plus nombreux ( aujourd’hui plus de 260 adhérents ), nous devenons un véritable interlocuteur, une force de réflexion positive et respectueuse de l’environnement qui a des choses à dire sur la façon dont elle souhaite vivre demain sur son territoire.

Le président
Stéphane PERON

Portfolio

document original

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Nos réseaux

Version imprimable de cet article Version imprimable