PCSCP
Pour les Chambaran SANS Center Parcs

Center Parcs de Poligny : Pierre & Vacances saisit la Commission nationale du débat public

par PCSCP David.
Mis à jour le mardi 9 décembre 2014

Le groupe a six mois pour constituer un dossier complet intégrant le projet du Rousset (Saône-et-Loire). Environ 300 personnes ont participé vendredi 5 décembre à Poligny à la première réunion publique organisée par l’association Le Pic noir qui s’oppose au projet.

Extrait :

« Véronique Guislain a un pressentiment. Vendredi 5 décembre, en concluant la première réunion publique d’information organisée à Poligny sur le projet de Center Parcs envisagé dans la forêt communale, 200 m plus haut sur le premier plateau, elle prend un ton grave. Militante du Pic noir, par ailleurs porte-parole d’EELV-Lons, elle raconte ce qu’elle a vu à la manifestation contre le Center Parcs de la forêt des Chambaran, en Isère : « une guerre inter-villages affichée, deux clans qui ne se parlent plus, des vigiles embauchés par Pierre & Vacances qui tapent. J’espère qu’on n’en arrivera pas là ». Les partisans du Center Parcs des Chambaran ont manifesté dimanche (voir leur site ici). Le défrichement de la forêt y a commencé après le feu vert du préfet malgré l’avis défavorable des commissaires enquêteurs à l’issue de l’enquête publique... »

Après la réunion donc, Véronique Guislain a parlé avec quelques jeunes prêts à en découdre. Elle a argumenté, expliqué que la mobilisation est à construire, qu’elle doit investir le terrain juridique et économique en appui aux arguments environnementaux : « La lutte sur le terrain est pour plus tard, on n’en est pas encore à planter la tente dans la forêt de Poligny, même si certains y sont prêts... J’espère que le bon sens et la mobilisation citoyenne permettront de co-construire, ensemble, un projet alternatif ».

un extrait de l’encart :
« Dominique Bonnet (maire de Poligny) : « il faut maintenir le dialogue, même si les positions sont différentes »
Comment analysez-vous la saisine par Pierre et Vacances de la Commission nationale du débat public ?
Le contexte national actuel fait que ce débat est nécessaire. Les mobilisations, avec leurs conséquences fortes, fâcheuses comme à Sivens, font qu’il faut dialoguer. Il ne faut pas radicaliser, mais objectiviser, il faut un plus large débat avec les associations, la population... »

- La suite de l’article sur Factuel.info

- Incroyable, là-bas ils ont un maire ouvert au débat qui ne traite pas les opposants de terroristes ! Apparemment, là-bas, le confit du Center Parcs Roybon a amené les autorités et Pierre et Vacances à respecter un peu plus les gens, ...à suivre.


Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Nos réseaux

Version imprimable de cet article Version imprimable