PCSCP
Pour les Chambaran SANS Center Parcs

Le projet de loi sur la biodiversité organise la destruction de la nature

par PCSCP David.
Mis à jour le vendredi 20 mars 2015

Un collectif d’associations naturalistes lance l’alerte

La Loi biodiversité ne doit pas instaurer des banques d’actifs naturels !
Nous appelons les parlementaires à rejeter les articles 33 A, B et C du projet de loi relatif à la biodiversité, en première lecture à l’Assemblée nationale à partir du 15 mars, qui instituent des « obligations de compensation écologiques » et des banques « d’actifs naturels ».

PDF - 490.3 ko
La Loi biodiversité ne doit pas instaurer des banques d’actifs naturels !

L’article sur Reporterre du 19 mars 2015

Le projet de loi sur la biodiversité en discussion à l’Assemblée nationale généralise et facilite la « compensation pour perte de biodiversité ». Cette mesure sert en fait à donner un blanc-seing aux destructions environnementales. Le projet introduit aussi la notion de « réserves d’actifs naturels », ouvrant la porte à une financiarisation de la nature.

- La suite de ce texte d’un Collectif d’associations naturalistes sur Reporterre

Extraits :

La compensation écologique est au cœur des projets les plus destructeurs et controversés tels que le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, de barrage de Sivens ou de Center Parc en forêt des Chambaran (Isère). Ces projets menacent de détruire des habitats naturels exceptionnels et la biodiversité qu’ils abritent.

Le maître d’ouvrage pourra réaliser des actions de compensation écologique de sa propre initiative, sur son terrain ou le terrain d’autrui. Sinon, il pourra également recourir à un « opérateur de compensation », et/ou contribuer au financement d’une « réserve d’actifs naturels », lui permettant de se libérer de ses obligations en contribuant financièrement à ces opérations.

Les banques et multinationales voient la nature qui se raréfie comme un nouvel eldorado à conquérir et à privatiser, et avancent pour cela une double promesse. La promesse, jamais vérifiée, de remplacer ce qui est détruit à un endroit par un bout de nature supposée équivalent à un autre endroit. Et la promesse de pouvoir poursuivre la construction de nouvelles infrastructures, tout en préservant la nature, alors qu’un département de terre agricole et naturelle disparaît tous les sept ans.


1 Message

  • Le projet de loi sur la biodiversité organise la destruction de la nature Le 23 mars 2015 à 21:47, par Ingeborg EILERS

    Je suis tout à fait d’accord avec les associations qui alertent sur ce projet de loi. La nature est notre base de vie et non pas une marchandise. Si nous la détruisons, nous détruisons le futur de tous. Puisque l’espace se rarifie, les aménageurs se tournent vers les zones sensibles et risquent d’être de moins en moins précautionneux. Ne lâchez rien sur la réglementation environnementale contraignante !

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Nos réseaux

Version imprimable de cet article Version imprimable