PCSCP
Pour les Chambaran SANS Center Parcs

Pétition : 100 000 signatures en 2013

par PCSCP Stéphane PERON.
Mis à jour le mardi 4 septembre 2012

PCSCP lance une vaste campagne de signature de pétition avant de faire pression sur les élus du département de l’Isère et de la région ...

L’objectif est d’ici 1 an d’obtenir 100 000 signatures !

La célèbre forêt de « CHAMBARAN » est menacée par un gigantesque projet immobilier de la société « PIERRE ET VACANCES » qui consommerait 200 hectares de sa surface !

Mille « cottages » - on ne dit pas « pavillons », car il faut causer chic pour appâter le gogo – viendraient, en effet, se greffer sur l’aménagement d’équipements de loisirs fort éloignés de ceux qu’offre aujourd’hui une nature encore intacte. Place aux loisirs payants, organisés et programmés, et peu importe le sacrilège que constituerait l’installation, sur un site remarquable, d’une bulle tropicale, c’est à dire d’un centre aquatique volumineux, disgracieux et surchauffé (Pour une bulle, c’est une bulle !), d’un bowling, d’une halle de sport, d’une boite de nuit etc !

Il ne s’agit hélas pas d’une farce, mais d’un projet bien réel porté par des élus incapables du moindre discernement lorsque retentit le chant des sirènes de la promotion immobilière. Celle-ci n’est jamais à court d’imagination pour donner à croire que sa réalisation de profits juteux s’accompagnera de retombées économiques et sociales positives. Beaucoup de collectivités publiques ont déjà été perdantes à ce jeu de dupes qui les voit hériter de tous les inconvénients et nuisances quand les bénéfices vont au privé.

UNE CHOSE EST SURE : LE PROJET DE « PIERRE ET VACANCES » DANS LES CHAMBARAN IMPLIQUE LA DESTRUCTION IRREVERSIBLE D’UN ENVIRONNEMENT PRIVILEGIE .

Pour preuve, les caractéristiques suivantes :
- 200 ha de forêt impactés, dont 92 défrichés et 31 imperméabilisés ;
- 62 ha de zones humides dégradées ;
- deux corridors biologiques condamnés par une clôture de 2 mètres de haut ;
- 35 espèces protégées livrées aux bulldozers ;
- une surexploitation des ressources en eau au détriment des agriculteurs en période de sécheresse, des habitants pour l’alimentation en eau potable et des milieux aquatiques.
- une atteinte à l’hydrologie des cours d’eau comme la Galaure ;
la désertion de la faune forcément et massivement contrainte de quitter le site ;
- la transformation d’un espace libre d’accès, en un espace clos, privatif : condamnation d’activités locales et durables ( randonnée à pied et à cheval, chasse, exploitation forestière, etc ..) ;
- une circulation automobile intense qu’implique obligatoirement la desserte d’une ville champignon de 4000 habitants, avec son bruit, sa pollution, son stress.

Qu’un projet aussi aberrant ait les faveurs d’un promoteur immobilier n’a rien d’étonnant ! La logique de ce métier conduit plus à penser argent devant un beau site, que protection de la nature. Mais que cet appétit rencontre un accueil favorable auprès d’élus comme ceux de la commune de ROYBON et du Conseil Général de L’ISERE, son PRESIDENT en tête, nous laisse pantois dans un premier temps, révoltés ensuite, et enfin bien décidés à lutter de toutes nos forces contre ce qui nous apparaît à l’évidence comme un véritable scandale. Scandale de mépriser à ce point l’environnement dans les prises de décisions engageant l’avenir de la collectivité, scandale de sacrifier un patrimoine séculaire pour des projets contingents et incertains.

FACE A L’ INACCEPTABLE, PCSCP a engagé, après moult démarches amiables vaines, plusieurs actions en justice contre les diverses autorisations administratives prises pour la réalisation du projet. Deux procès contre la révision du PLU de ROYBON et le permis de construire délivré par la commune à « PIERRE ET VACANCES » ont déjà été gagnés par l’association. Mais l’adversaire persiste dans ses errements : la commune de ROYBON a, en effet, interjeté appel des jugements rendus par le Tribunal Administratif de Grenoble à son encontre, tout en procédant à une nouvelle révision de son PLU et à l’attribution d’un second permis. L’association a derechef entrepris de soumettre ces mesures à l’appréciation de la juridiction administrative.

Si PCSCP n’entend négliger aucune initiative judiciaire pour sauver les Chambaran de la destruction, elle compte bien également élargir le combat en multipliant les initiatives citoyennes auprès du plus grand nombre d’élus appelés ainsi à dévoiler leur véritable niveau de conscience écologique. Assez de discours creux et stéréotypés qui n’engagent à rien, c’est en se prononçant clairement et sans détour sur un projet hautement révélateur d’un mépris total de l’environnement, que nos représentants politiques afficheront leurs réelles convictions !

AIDEZ NOUS A SAUVER LES CHAMBARAN EN SIGNANT EN LIGNE CI-APRES ET/OU EN IMPRIMANT PUIS EN FAISANT SIGNER LA PRESENTE PETITION D’OPPOSITION A LA CONSTRUCTION D’UN CENTER PARCS A ROYBON ( téléchargeable ci-dessous), afin que nous puissions transmettre des milliers de signature aux élus et autorités concernés.
Vous pouvez aussi nous aider en adhérant à PCSCP (10 euros) ou par un don, les chèques étant envoyés à l’adresse figurant Ici : http://pcscp.org/spip.php?article1.

D’AVANCE MERCI.

Identifiants personnels
Lien hypertexte :

0 | 15 | 30 | 45 | 60 | 75 | 90 | 105 | 120 | ... | 1335

1343 Signatures

Date Nom
26 mai RemyChampion
1er janvier OliviaGeim
7 novembre 2016 Lydia Derch
28 octobre 2016 Martin Polimon
21 octobre 2016 Marine
25 novembre 2014 ALCARAZ SYLVETTE
6 novembre 2014 Durand Jérémy
5 novembre 2014 Spagnolo cindy
5 novembre 2014 cuisine nimes
4 novembre 2014 Aubineau, Louise-Hélèna
2 novembre 2014 PERON bernard
2 novembre 2014 Laloy jean-pierre
31 octobre 2014 Bonnafoux,romain
30 octobre 2014 Perrimbert Marie-pascale
30 octobre 2014 POINTET Marianne

0 | 15 | 30 | 45 | 60 | 75 | 90 | 105 | 120 | ... | 1335


4 Messages

  • non au center parc de roybon Le 28 novembre 2014 à 10:54, par bouyx annie

    je conteste les grands projets inutiles qui défigurent la nature et détruisent le vivant dans sa diversité et soutiens les opposants de roybon (isère)

    Répondre à ce message

  • Pétition : 100 000 signatures en 2013 Le 30 novembre 2014 à 23:00, par Sara Camus bouanha

    Je conteste ce type de grands projets inutiles , excessifs, qui ne respectent pas la nature et détruisent le vivant dans sa diversité et soutiens les opposants de roybon (isère)

    Répondre à ce message

  • Pétition : 100 000 signatures en 2013 Le 2 décembre 2014 à 13:10, par Monike SABATIER

    je soutiens les associations locales mieux informées sur le terrain que moi .
    Je suis sensible au fait de protéger la nature mieux que ce qu’on a fait jusqu’ici.
    je réagis à l’e-mail qui m’est adressée.

    Répondre à ce message

  • Pétition : 100 000 signatures en 2013 Le 6 décembre 2014 à 19:55, par RUFFIER Christian

    Il n’y a pas de mots assez fort pour qualifier ce projet de destruction
    et de fric, qui plus est porté par un conseil général de "gôôôche",
    nos responsables locaux, ces fameux décideurs, sont à mettre hors d’état de nuire définitivement, pensons y aux prochaines élections
    Vous avez tout mon soutient et je compte bien faire signer votre pétition. Un grand merci pour tout ce que vous entreprenez afin de révéler ce scandale au contribuables isèrois.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Nos réseaux

Documents joints

Version imprimable de cet article Version imprimable