PCSCP
Pour les Chambaran SANS Center Parcs

Un modèle économique fragile

par PCSCP Stéphane PERON.
Mis à jour le samedi 13 décembre 2014

Sans aide de l’état via les fameuses "niches fiscales", l’activité de la société Pierre & Vacances serait sans aucun doute bien différente ... pour ne pas dire inexistante ...

Le principe est le suivant :
- Les cottages construits sont revendus à des investisseurs privés qui récupère la TVA et une réduction d’impôt conséquente . En gros, 1/3 du bien est payé par l’Etat...
- Les cottages sont loués et rapportent un peu moins de 5% par an ...

Sans la loi scellier et maintenant la loi bouvard, les investisseurs seraient beaucoup moins intéressés d’autant que les biens sont largement sur-évalués ( nous vous en présenterons le détail dans un article prochain ) pour assurer une coquette plus-value au promoteur immobilier.

Mais malgré ces aides, le groupe accuse une perte nette de 40,2 millions d’euros pour le premier semestre de son exercice 2009/2010 ( Voir l’article du figaro )

Cette société est donc fragilisée non seulement par la conjoncture mais sa survie dépend du bon-vouloir des députés concernant ces dispositions fiscales avantageuses ( Voir notre article Parlons argent ) au point que les marchés financiers ne sont pas dupes et au moindre changement législatif défavorable, le titre plongera ( cf cet article sur TradingSat )


Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Nos réseaux

Version imprimable de cet article Version imprimable