PCSCP
Pour les Chambaran SANS Center Parcs

Mr Vallini, bienfaiteur de la biodiversité !?

par PCSCP David.
Mis à jour le mardi 13 janvier 2015

Voici des extraits d’une brochure éditée par le Conseil Général de l’Isère

Protégeons la faune sauvage de l’Isère Liste rouge des vertébrés de l’Isère

Editorial
Sauver la biodiversité

Depuis 700 millions d’années de nombreuses espèces animales sont apparues, ont vécu puis disparu de la surface de la terre et des océans… Mais probablement jamais les extinctions n’ont été aussi nombreuses et aussi rapides qu’à notre époque. La responsabilité de l’homme est directement en cause.
Ainsi le taux d’extinction des espèces est de 100 à 1 000 fois supérieur à l’érosion naturelle.
Au niveau mondial, on estime que 27 000 à 100 000 espèces ou sous-espèces seraient condamnées à la disparition chaque année. La France n’est pas épargnée. Notre département a déjà perdu 20 espèces d’oiseaux nicheurs, 3 de mammifères et 1 de reptiles depuis 1850. La réduction et la variation dramatique de la biodiversité représentent un enjeu majeur pour l’équilibre naturel de la planète et pour notre propre survie.

L’Homme n’a-t-il pas un besoin vital de la biodiversité pour son agriculture, son alimentation et son équilibre psychologique ? Serions-nous heureux dans un monde sans papillons et chants d’oiseaux ?
Chacun, à son niveau, peut réagir et agir concrètement. L’Isère a une responsabilité particulière car notre Département a la chance, du fait de sa situation géographique, d’abriter une biodiversité exceptionnelle avec la présence de plus de la moitié des animaux vertébrés présents en France. Ce document nous aidera à sauver cette biodiversité.

De son côté, le Conseil général de l’Isère a décidé d’agir, dans le cadre de son agenda 21, en s’appuyant sur ses différentes politiques : espaces naturels bien sûr, mais aussi infrastructures routières, éducation, bâtiments publics, agriculture…
Avec cette publication, nous voulons partager les clés de l’action avec les citoyens, les élus, les décideurs et tous les Isérois de notre beau département qui veulent s’engager sur le chemin de la protection de la nature, avec une éthique respectant chaque être vivant.

André Vallini
Président du Conseil général de l’Isère
Député de l’Isère


- Voici ce que nous pouvons y lire à la page 8 :

Les paysages que nous connaissons sont le fruit de cette longue évolution qui s’accélère. Ainsi, dans les 20 dernières années, nous avons perdu 50 % des zones humides et des forêts alluviales du Grésivaudan. En 10 ans, 3 400 hectares d’espaces naturels ont disparu sur le territoire de la seule agglomération grenobloise.

JPEG - 29.9 ko

En Isère, ce sont 1 000 hectares de zones agricoles qui sont urbanisés chaque année.
Cela va entraîner la disparition des espèces sauvages qui habitaient dans ces milieux.

JPEG - 31.5 ko

Au fait, qui est aujourd’hui le principal instigateur du projet de construction d’un Center Parcs dans les chambarans ?, responsable :

  • de la destruction de 120 hectares de zone humide ?
  • de la destruction de 37 espèces protégées ?
  • de l’urbanisation des Chambaran (5600 habitants) avec 990 cottages sur 200 hectares de forêt, ville située sur le sommet d’un château d’eau produisant une eau de qualité remarquable et à protéger en priorité de toute anthropisation ?

N’est pas le donneur de leçons qui a signé l’éditorial de cette brochure ?, monsieur André Vallini en personne ?

MOKYFACHE Henry, le 6 janvier 2015

JPEG - 136 ko
Center Parcs vend un côté "nature & écologique", or à Roybon, il menace 110 ha de zones humides et 37 espèces protégées
JPEG - 115.5 ko
Center Parcs vend un côté "nature & écologique", or à Roybon, il menace 110 ha de zones humides et 37 espèces protégées

- Vous trouverez ici d’autres bannières

P.-S.

- Le Conseil Général et André Vallini ont diffusé une autre brochure similaire : Agir pour la biodiversité, voir notamment pages 37 à 39 "La biodiversité dans la forêt"...

- Dans la brochure "Protégeons la faune sauvage de l’Isère", on retrouve listées certaines des espèces protégées que Mr Vallini n’a pas de scrupules à livrer au bétonnage de Pierre et Vacances pour son projet de Center Parcs à Roybon ! Greenwashing, cynisme, inconscience, double language, double pensée ? Je vous laisse choisir..., plusieurs options sont possibles. Le fait est que le conseil général de l’Isère a préféré, entre autre, ignorer l’avis négatif du CNPN (relatif aux espèces protégées) pour tenter de construire à tout prix le Center Parcs des Zélus à Roybon !


1 Message

  • Mr Vallini, bienfaiteur de la biodiversité !? Le 10 janvier 2015 à 14:27, par nivon

    Bravo Monsieur Vallini,
    Faut-il rire ou pleurer en lisant votre article sur la biodiversité ?
    Q’envisagez-vous pour la protection de la biodiversité dans le
    bois des Avenières ? "votre" projet Center parcs n’étant pas
    spécialement approprié à ce type d’engagement ...et vous dites :
    Protection de la nature ?.....

    J. Nivon

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Nos réseaux

Version imprimable de cet article Version imprimable