PCSCP
Pour les Chambaran SANS Center Parcs

Communiqué de Presse du 18 janvier 2013

vendredi 18 janvier 2013

PCSCP vient de se voir rejeter par le Conseil d’Etat sa demande de pourvoi à l’encontre de la décision de la cour d’appel de Lyon sur les dossiers de révision de PLU et de permis de construire du Center Parcs.

L’association regrette ce rejet que le Conseil d’Etat n’a même pas pris la peine de motiver !

Il semble que nous ne puissions aller plus loin, en tout cas sur le plan juridique, en ce qui concerne ces dossiers ... A moins peut être, d’aller devant la cour de justice européenne.

Rappelons toutefois que pour nous, rien ne change et que nous continuerons à utiliser toutes les ressources légales, juridiques ou autres pour faire obstacle au Center Parcs de Roybon. Notre objectif quoi qu’il arrive demeure clair et net : arrêter ce projet destructeur de nature et qui n’apporte rien sur le plan économique et social voir pire, qui est une gabegie financière. Pierre & Vacances nous le prouve bien avec ses 27 millions de perte net pour l’exercice qui vient de s’achever...

A l’analyse des comptes, il paraît clair que le seul objectif de ce groupe est uniquement de réaliser une plus value immobilière pour compenser une gestion déficitaire de son activité principale, le tourisme.

En fait, les dossiers juridiques du permis et du PLU, constituaient autant de préambules aux combats qui nous attendent, dont le dossier de Loi sur l’eau. On ne saurait, en effet, justifier l’installation d’une ville de 5000 habitants sur les sources de 2 rivières et sur des zones humides.

Il reste également un dossier en conseil d’Etat dont nous attendons les délibérés : l’autorisation de défrichement.

Stéphane PERON
Président de "Pour les Chambaran Sans Center Parcs"