PCSCP
Pour les Chambaran SANS Center Parcs

Revue de presse du 29 janv

par PCSCP David.
Mis à jour le mercredi 4 février 2015

- Radio Zinzine : Center Parcs c’est non ! n°2
A Roybon, commune rurale des Chambaran entre Grenoble et Romans-sur-Isère, la multinationale du tourisme Pierre et Vacances a l’idée folle de construire un village vacances « Center Parcs » en lieu et place d’une zone humide qui abrite des espèces protégés et constitue un « château d’eau » important pour la région. Les élus et une grande majorité des habitants du village applaudissent, espérant emplois et dynamisme économique. D’autres se battent depuis 7 ans contre se projet au sein de l’association Pour les Chambarans Sans Center Parcs (PCSCP) et depuis fin novembre une nouvelle ZAD empêche le chantier de fonctionner. Reportage les 15 et 16 décembre derniers.
Dans cette deuxième partie retrouvez deux entretiens avec Henri Giroud, trésorier de PCSCP et Christian Luciani, président de l’association Vivre en Chambaran, pro Center Parcs.
(rappel : Center Parcs c’est non ! n°1)

- Le Monde : La loi Macron achoppe aussi sur le droit de l’environnement
Extraits :
En effet, afin de « faciliter les relations entre l’administration et les porteurs de projets ayant des incidences sur l’environnement », la loi propose de confier au gouvernement le pouvoir de décider lui-même par ordonnance des règles du jeu en la matière. Ce recadrage pourrait aider à venir à bout d’une bonne partie des recours déposés par les opposants « aux grands chantiers », comme le barrage de Sivens.
« On va restreindre la participation du public, réduire sa capacité d’action en supprimant, par exemple, le pouvoir de démolition des constructions illégales sauf dans quelques zones protégées très sensibles, dénonce Jean-Louis Rouméguas (EELV). C’est Bercy qui dicte sa loi ! Ils veulent sécuriser les projets économiques, pas l’environnement. Mais le droit dans ce domaine est par sa nature même sujet à débat. »
L’ancienne ministre de l’écologie, Delphine Batho, ne se prive pas de souligner les contradictions du moment. « Cette politique est illisible, assure-t-elle. On ne peut pas d’un côté dire, après les affaires de Sivens, de Notre-Dame-des-Landes ou du Center Parcs de Roybon, qu’il faut davantage de démocratie participative, comme l’a déclaré le président de la République, et vouloir court-circuiter le Parlement ! » Pour la députée socialiste : « Ce ne sont pas quelques aspects techniques que le gouvernement veut gérer par ordonnances, mais les principes mêmes du débat public touchant aux questions environnementales. »

- FNE : Journée mondiale des zones humides : A vos bottes ! Prêts ? Partez ! + Zones humides : C’est quoi


- Rappel  : il est question du Center Parcs de Roybon sur Envoyé Spécial ce jeudi 29 janvier
- Extrait VIDEO. "Envoyé spécial" : les militants zadistes de Chambaran réclament plus de démocratie

- Bastamag : Une nouvelle « zone à défendre » aux pieds des Alpes pour sauver une forêt d’un projet immobilier touristique, par Sophie Chapelle, 29 janvier 2015

JPEG - 221.6 ko
Flyer de soutien à MaquiZad

- La ZAD de Roybon diffuse un nouveau flyer

- Alternative Libertaire : Isère : Branle-bas de combat dans les Chambarans

- Indymedia Grenoble : La Grevue de presse de janvier, en bas de l’article un paragraphe sur le Center Parcs, avec quelques citations "croustillantes" d’élus, n’hésitez pas à en poster d’autres ici.

- Télérama : Erri De luca et le “sabotage” de la ligne Lyon-Turin : la prison contre le droit d’expression ?

- Les eaux glacés du calcul égoïste : SIVENS-TESTET :: l’impasse de la Royal-démocratie autoritaire

- DL : Un référendum sur le Center Parcs de Roybon ? L’installation d’un Center Parcs à Roybon aurait-elle nécessité un référendum ? Pour un tel projet dans une commune (...) (article réservé aux abonnés, merci de nous envoyer une copie svp)

- Nouvelles pubs Centers Parcs : ensemble vraiment, dans un cadre naturel, vraiment !?


1 Message

  • Sivens : Ségolène Royal prépare l’évacuation et paye les frais de retard... Elle prépare quoi pour Roybon ?? Le 30 janvier 2015 à 19:52

    Le site du barrage de Sivens (Tarn), occupé depuis octobre 2013 par des opposants aux différents projets envisagés, sera évacué dès que les élus locaux auront fait leur choix entre les deux propositions des experts, a assuré mercredi la ministre de l’Ecologie. (...)

    "A partir des propositions des experts, qui ont mis en avant deux solutions —soit un ouvrage plus en amont qui a moins d’impact sur l’environnement, soit des retenues de substitution —, il appartient maintenant aux élus locaux de faire leur choix, au besoin par un référendum local, afin de décider quel est l’ouvrage qui leur convient", a souligné la ministre.
    Elle a pris "l’engagement, pour les y aider, de récupérer les fonds européens qui ont été retirés au projet précédent pour atteinte" à la directive européenne sur l’eau. Elle s’est également engagée à ce que "l’Etat prenne en partie à sa
    charge les frais de retard du chantier".
    "Je vais donc très loin dans la prise en compte de la responsabilité de l’Etat par rapport à un projet qui relève des élus locaux", a fait valoir la ministre.
    Ségolène Royal a écarté à la mi-janvier le projet initial de barrage à Sivens, contesté depuis des années en raison de son coût et de son impact sur l’environnement, mais une version allégée est envisagée. (...)
    http://france3-regions.francetvinfo.fr/midi-pyrenees/2015/01/28/sivens-selon-segolene-royal-le-site-sera-evacue-des-que-les-elus-auront-choisi-leur-projet-642667.html

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Nos réseaux

Version imprimable de cet article Version imprimable