PCSCP
Pour les Chambaran SANS Center Parcs

Lettre aux roybonnais + invitation à visiter les travaux + débat avec le maire de Roybon

par PCSCP David.
Mis à jour le vendredi 5 décembre 2014

Lettre aux roybonnais

- Voici un témoignage paru sur un Blog Mediapart : Center parc : Lettre ouverte d’un ami aux habitants de Roybon et à leur Maire

Un excellent article à méditer et à relayer auprès des habitants de Roybon et de la région qui seraient encore pour ce projet de Center Parcs !
Il est encore temps pour eux de faire machine arrière au lieu qu’ils s’entêtent à cause de certains élus qui leur font de fausses promesses. Les élus locaux s’étant eux-même laisser "embobiner" par Mr Vallini et par son compère Brémond de Pierre et Vacances, qui n’est qu’un vulgaire prédateur financier qui n’a rien à faire de la vie de la commune, qui veut juste gagner un maximum d’argent en minimisant ses coûts grâce à un terrain bradé et à des subventions multiples obtenues par un "chantage" au plus offrant, sans parler de la niche fiscale ad hoc prolongée par Mr Cahuzac !

Invitation à visiter les travaux au bois des Avenières

D’ailleurs, j’invite, ce dimanche 7 décembre, les Pro-Center Parcs, les élus qui sont pour ce projet, le maire Serge Perraud, et tous les roybonnais d’ailleurs, à ne pas s’arrêter à l’entrée du site de Pierre et Vacances lors de leur marche, mais à aller courageusement inspecter la zone de travaux (après tout ils en ont le droit, c’est en leur nom et avec leurs impôts que tout ça est en grande partie financé) pour qu’ils voient par eux-mêmes à quoi ressemble le fameux chantier "vert" promis par Pierre et Vacances.
Et alors peut-être que les indécis, et même les partisans du Center Parcs, se feront une autre idée de la situation au niveau écologique.

Une autre solution que la destruction

Le maire de Roybon Mr Perraud, qui avait rétorqué il y a quelque temps que ça ne l’intéressait pas d’aller voir le chantier, ferait bien d’aller voir par lui même de plus près à quoi il ressemble puisque qu’il se prétend ardent défenseur de la forêt !
Hier, jeudi 4 déc, il a d’ailleurs affirmé que le Center Parcs était nécessaire pour avoir de l’argent pour pouvoir protéger la forêt alentour !
Selon Mr Perraud il faudrait donc déforester radicalement 92 hectares de forêts et détruire 110 ha de zones humides précieuses pour pouvoir protéger efficacement la forêt qui en a bien besoin". Dit autrement "coupez vous une jambe pour avoir des sous pour pouvoir soigner votre autre jambe" !!!
Les opposants de toute sorte ont tout simplement l’idée simple qu’on ne soigne pas le mal par le mal, et qu’il y a d’autres solutions pour améliorer le soin apporté à la forêt et aux zones humides, et pour mieux vivre à Roybon et dans les Chambaran.
Mr Perraud devient-il comme Mr Cottalorda (président du conseil général de l’Isère) un adepte de Big Brother (la double pensée) ? (Rappel, Mr Cottalorda déclarait au DL que « Le concept même du Center Parcs de Roybon est écologique » )

Mr le maire Perraud s’essaie au débat à la MarquiZad

Comme de nombreux opposants du coin, j’étais hier à titre personnel le 4 décembre de passage à la MarquiZad (maison de la Marquise occupée par des opposants) pour voir ce qu’il s’y passait.
Ce sont visiblement des personnes diverses et sympathique, pleines d’enthousiasme et de désintéressement, qui se soucient de l’intérêt collectif, qui luttent à leur manière pour défendre le territoire quand le système en place fait n’importe quoi.

Ensuite, j’ai pu constaté qu’il y a des jeunes et des moins jeunes, et il y a parmi eux par mal de personnes de la région (St Siméon de Bressieux, St Antoine, Dionay, Roybon...).
D’autre part, de nombreux habitants de la région viennent pour les soutenir, leur apporter à manger et de quoi se chauffer, on est donc loin des "factions extrémistes" d’étrangers décrites pour distiller la peur et justifier une répression féroce par certains roybonnais mal informés et certains médias qui font mal leur travail.

Ensuite, au moment de repartir, je vois Mr le maire de Roybon, Serge Perraud, qui arrive en 4x4 ! Il dit venir pour discuter et s’informer de qui sont les occupant.es des lieux.
Rapidement, le débat s’engage, dans le calme et le respect mutuel, avec la dizaine de personnes présentes à l’entrée, avec un tour de parole. Chacun.e a pu exposer une bonne part de ses arguments.

J’en retire pour ma part plusieurs remarques :

  • Il n’est jamais trop tard pour dialoguer, même si personne ne change d’avis ça permet de rester dans des rapports humains
  • Le maire de Roybon paraissait plutôt embarrassé quand on lui parlait des prix ridicules auxquels a été bradé le bois des Avenières (ça avait été décidé par son prédécesseur Mr Bachasson)
  • Son seul argument de fond en fait revenait à dire qu’on ne pouvait pas tout changer du jour au lendemain. Certes, mais les personnes présentes lui ont rétorqué qu’il existait des solutions de transition progressive au lieu d’une fuite en avant dangereuse dans les fausses solutions, archaïques, du passé qui ont déjà montré leurs grandes limites.
  • Il donnait l’impression qu’il subissait un peu les choix antérieurs faits par Bachasson et Vallini... A moins qu’il ne s’agissait que d’une manière de fuir ses responsabilités ?
  • Il a reconnu que l’implantation prévue d’un Intermarché au village, si le Center Parcs se fait, n’allait pas favoriser les petits commerçants. On se demande d’ailleurs pourquoi ils continuent à soutenir ce projet ? Si ce projet se faisait, et qu’il y ait réellement une augmentation des achats sur la commune, ce ne serait même pas pour eux !
  • Il a pu se rendre compte par lui-même de la diversité des personnes présentes (âge, parcours), du fait qu’il y avait des gens du coin parmi les "zadistes" occupants la maison, ainsi que parmi les "zadistes" qui les soutenaient matériellement. Va -t-il relayer ces constats auprès des roybonnais et des élus qui propagent la peur (comme Mr Barbier) ?
  • Il a aussi pu entendre qu’on était bien informés, à tous les niveaux, et qu’on n’était pas là juste pour le "plaisir" de s’opposer et de "mettre le bordel", mais au contraire par l’envie altruiste de préserver notre avenir et de trouver des voies plus justes.
  • Il a pu voir que les opposants sont ouverts au débat et à la recherche d’autres solutions que le Center Parcs, qu’on était pas des "Anti-Tout". Va -t-il relayer ces constats auprès des roybonnais et des élus locaux ce dimanche 7 et ce lundi 8 ? (Il va avoir du travail quand on voit ce que dit Isère Magazine...)
  • Nous lui avons dit qu’on était disposé à un vrai débat public, où tout le monde puisse s’exprimer largement. Il a hésité, il semblait avoir peur que des "Pro Center Parcs" aient du mal à garder leur calme. Il lui a été dit qu’il arriverait bien à en trouver quand même quelques uns qui soient capables de discuter dans le respect mutuel. Nous verrons s’il propose prochainement un vrai débat public ?
  • Il lui a été dit que Pierre et Vacances avait engagé des vigiles qui avaient foncé directement sur des opposants qui marchait sur le chantier pour les frapper à coups de matraques, occasionnant 3 blessés, et qu’une personne s’était faite rouler sur le pied par un automobiliste énervé et a terminé à l’hôpital. Nous verrons s’il contribue à calmer les rumeurs de "zadistes" violents qui caillassent les ouvriers tous les jours et à informer la population locale et les élus des méthodes violentes et illégales de Pierre et Vacances pour tenter de faire avancer ses travaux à tout prix.

Nous verrons par la suite si cette visite inattendue du maire était un simple "coup médiatique", ou une vraie volonté de maintenir le dialogue et d’engager le débat.
S’il veut montrer sa bonne volonté, il pourrait d’ailleurs commencer par conseiller à certains (ultra minoritaires nous l’espérons) des Pro Center Parcs qui semblent très agités, professent des menaces physiques ou des insultes, de se calmer un peu.
On peut exprimer, même de manière virulente, des oppositions, être en colère, mais s’en prendre à des personnes est grave.

Mr le maire, roybonnais, habitants hésitants de la région, il n’est pas trop tard pour changer d’avis et rejeter ce Center Parcs, n’ayez pas peur de dire non, ne vous laissez pas emprisonner par le fait accompli, et la fuite en avant dans des fausses solutions du passé.
D’autres pistes sont possibles que de tout brader à un vulgaire promoteur (Pierre et Vacances utilise une niche fiscale illégitime et des paradis fiscaux, il délocalise certaines activités en Asie pour gagner toujours plus, etc.)

Merci pour votre attention.
A bientôt j’espère pour de vrais débats sur le fond.


3 Messages

  • Lettre aux roybonnais + invitation à visiter les travaux + débat avec le maire de Roybon Le 5 décembre 2014 à 18:59

    Bonjour,

    Sans rien présager de la suite, la venue à la ZAD, de Mr Serge Perraud, Maire de Roybon, et le débat qui a suivi est à diffuser très largement.

    (Vous avez peut être une vidéo ??)

    DP

    Répondre à ce message

  • Lettre aux roybonnais + invitation à visiter les travaux + débat avec le maire de Roybon Le 6 décembre 2014 à 20:18, par ullulu

    Pour l’exercice 2013/2014 P & V publie un résultat net de - 23,3 millions d’euros.
    Tout est sur internet, il suffit de fouiller.
    Cela signifie qu’ils sont largement déficitaires même en faisant l’objet d’aides de l’Etat .
    Cela signifie qu’il n’y aura certainement pas les emplois annoncés, que le pdg de P&V le sait ainsi que les Élus et que donc tout ça n’est qu’une grosse magouille avec un petit nombre de personnes qui vont s’en mettre plein les fouilles.

    Répondre à ce message

  • Ces enfoirés sont en train de tout saloper. Le 6 décembre 2014 à 21:43

    Un nouveau barrage de Sivens ?

    Fabrice Nicolino

    Publié le 3 décembre 2014

    - Cet article a été publié par Charlie Hebdo le 26 novembre 2014

    Les socialos sont impayables. À Roybon, dans l’Isère, ils soutiennent un projet touristique qui passe par la destruction d’une zone humide, exactement comme dans le Tarn. Pour mettre à la place une bulle tropicale à 29 degrés et une rivière « sauvage » en plastique bleu.

    Ces enfoirés sont en train de tout saloper. Maintenant, au moment même où vous lisez Charlie. Les engins de chantier de Pierre et Vacances – on va reparler de ces amis de l’homme – travaillent le week-end, les jours fériés, la nuit, pour créer l’irréversible. Depuis le 20 octobre, le chantier du Center Parcs de Roybon (Isère) bousille, hectare après hectare, le bois des Avenières, au bord de l’immense forêt de Chambaran. Daphné, une jeune nana, au cours d’un rassemblement sur place le 17 novembre : « On n’a plus vraiment le temps d’attendre les recours légaux, et donc, on est un peu forcés de désobéir à la loi pour ralentir et stopper ce chantier ». Le résultat des deux recours sera connu dans une dizaine de jours, et les écrabouilleurs espèrent, dans tous les cas, qu’il n’y aura plus rien à sauver.

    Séance décryptage : le 4 décembre 2009, le conseil général d’Isère – socialo, comme celui du Tarn – signe un protocole d’accord avec une transnationale du tourisme de masse, Pierre et Vacances (voir encadré). On déplie le tapis rouge pour une opération officiellement destinée à « équilibrer l’activité touristique » dans la partie Ouest de l’Isère, grâce à « la réalisation d’opérations significatives, à fort impact économique ». (...)

    http://fabrice-nicolino.com/index.php/?p=1836

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Nos réseaux

Version imprimable de cet article Version imprimable