PCSCP
Pour les Chambaran SANS Center Parcs

Pas de loisirs « nature » sans passage au préalable d’un troupeau de bulldozers

La triste histoire du Center Parcs des Chambarans, une autre ZAD urgente mais un peu oubliée

par PCSCP David.
Mis à jour le vendredi 14 novembre 2014

Nous avons dégotté un très bon article publié sur La feuille Charbinoise

En voici quelques extraits :

« Pour une majorité de nos concitoyens, les vacances « nature » c’est formidable, à condition qu’on n’ait pas à marcher dans la boue, à écarter les ronces, et à affronter d’horribles moustiques et de terrifiantes couleuvres. »

JPEG - 98 ko
JPEG - 35.3 ko
Début novembre 2014 : le défrichage Center Parcs démarre en force sur la zone des Avenières

« Il s’agit du Center Parc du plateau des Chambarans en Isère, et c’est, dans un premier temps, deux cent hectares de forêt massacrée par les bulldozers et les tronçonneuses. Mais non, mais non, assurent les promoteurs du centre de loisirs, la forêt on la protège et on travaille dans le plus grand respect possible de l’écosystème local… Mille deux cent chalets, une infrastructure de circulation, des bâtiments d’accueil et de restauration collective, des parkings… sans impact environnemental ? La grande majorité des élus locaux, ravis d’entendre ce discours, se fait un plaisir de le répercuter auprès de l’opinion publique afin de l’amadouer. »

« Les opposants à ce projet de Center Parcs se sont agités tant qu’ils pouvaient. Ils ont réussi à faire trainer en longueur le démarrage des travaux et ont aussi obligé les autorités à griller quelques feux rouges législatifs. Comme partout ailleurs et à Sivens en particulier, il était urgent de mettre les dernières personnes peu enthousiasmées par ce grand projet de civilisation devant le fait accompli. Une fois le chêne abattu, il est plus facile de bétonner la fourmilière. Cela donne l’occasion à quelques politicards hypocrites de se repentir de la faute commise par leurs prédécesseurs. « Si c’était à refaire, c’est clair que l’on ne donnerait plus les autorisations pour un projet aussi débile, mais vous comprenez, maintenant que c’est sur les rails, c’est difficile de revenir en arrière ». Et pour ne pas avoir à se poser la question du retour en arrière, mieux vaut aller en avant, le plus vite possible, en faisant fi de tous les obstacles. »

L’article complet sur http://www.lafeuillecharbinoise.com/?p=11412


Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Nos réseaux

Version imprimable de cet article Version imprimable