PCSCP
Pour les Chambaran SANS Center Parcs

Revue de presse du 04-05 janv

par PCSCP David.
Mis à jour le mardi 6 janvier 2015

- Reporterre : EDITO - Ils sont fous, ils sont nuls, et ils continuent. Bonne année quand même !, sur le greenwashing politicien, des politiques (Vallini, Fabius, Valls, Hollande) qui continuent à promouvoir les voies qui ont déjà échoué dans le passé et mènent à des impasses.

- L’âge de faire : Le jeu de dupes des enquêtes publiques, "Selon un vieux slogan, la dictature, c’est « ferme ta gueule », alors que la démocratie, c’est « cause toujours ». Si on se base sur cette analyse, la procédure d’enquête publique constitue un parfait outil de l’exercice démocratique."
Voir aussi sur ce sujet GPII : les procédures de validation des aménagements révèlent l’absence de démocratie réelle sur Indymedia.

- Communiqué de la MaquiZAD du 3 janvier + Liste des besoins

- Le Dauphiné : Pour André Vallini, le projet de Center Parcs se fera (rappel, les emplois c’est environ 450 équivalents temps plein qui sont annoncés, car il y a pas mal de temps partiels...).
Une info reprise par Libération : « Pour que la France reste la France », Vallini défend le Center Parcs

- Une bonne occasion pour lire ou relire avec profit le dossier du Postillon sur Mr Vallini : le grand promoteur inutile

- Ségolène Royal, invitée du "Grand Jury RTL/ Le Figaro/ LCI" du 4 janvier 2015. A partir de 02’20", sur la "mutation" écologique et la création d’emploi, sur la loi environnementale.

- Les Echos : Center Parcs de Roybon : des procédures pas très nettes, qui pointe notamment le fait que la Commission Nationale du Débat Public n’a pas été saisie (ce qui a d’ailleurs été avancé par le jugement du tribunal admnistratif en référé le 23 déc)
+ Center Parcs de Roybon : les entreprises impatientes de reprendre le travail

- Indymedia : Aliénation au travail et Center Parcs de Roybon, réflexion sur le travail

et aussi :


2 Messages

  • Bonne nouvelle : le TAV est en difficulté (même avec le soutien réafirmé de J.J Queyranne) Le 4 janvier 2015 à 13:27

    Liaison Lyon-Turin, grand projet inutile par excellence.

    - Résistance dans la vallée (extraits)

    Si, aujourd’hui, il y a quelques chances que soit finalement abandonné ce qui est devenu le prototype des grands travaux inutiles, on le doit à la résistance exceptionnelle d’une petite population montagnarde.

    Le Monde diplomatique
    , Décembre 2014
    Serge Quadruplant

    - Du côté italien, le Sénat vient d’auditionner les dirigeants des Ferrovie dello Stato (FS, Chemins de fer italiens). Leurs prévisions ont ébranlé jusqu’à certains des plus fervents soutiens du TAV : le coût du seul tunnel de base passerait de 8,3 milliards d’euros à 12 milliards au total (5), et la part de l’Italie de 4,8 milliards à 6,9 milliards. Plus grave encore : « L’analyse coûts-bénéfices, a ajouté le président des FS, a été faite avant la crise de la dette souveraine en Europe, et depuis le monde a changé. (…) Il y a une incertitude extrême (6). »

    Cela n’a pas empêché le ministre des transports, M. Maurizio Lupi, de réaffirmer que la construction de la ligne était « stratégique » pour l’Italie et pour l’Europe. Les rapports des experts de l’Etat français n’ont pas empêché non plus le président du conseil régional de Rhône-Alpes, M. Jean-Jack Queyranne, de défendre, en septembre 2014, la même position, avec en prime quelques affirmations discutées sur les emplois créés (7). Les liens consanguins entre les grands groupes du bâtiment et des travaux publics et les dirigeants régionaux ou nationaux ne sont sûrement pas pour rien dans cette obstination.

    - En réalité, toutes ces fermes résolutions à persister dans la même voie sont suspendues au financement européen. Or, recevant le 14 octobre dernier une délégation franco-italienne d’opposants au TGV, M. Michael Cramer, président de la commission des transports au Parlement européen, a déclaré qu’il était « peu probable que l’Union européenne soit capable de prendre en charge 40% du coût total du Lyon-Turin, comme espéré par les gouvernements de la France et de l’Italie ».

    Si, aujourd’hui, il y a quelques chances que soit finalement abandonné ce qui est devenu le prototype des grands travaux inutiles, on le doit à la résistance exceptionnelle d’une petite population montagnarde.

    - Car, très vite, les camps se sont bien délimités. D’un côté, les partis de gouvernement : de la droite, avec ses télévisions, à la post-gauche néolibérale du PD, avec ses journaux et intellectuels qui ont désormais pour unique pensée politique le mantra de la « légalité ». De l’autre, les collectifs formés contre des aménagements imposés – pont sur le détroit de Messine ou bateaux de croisière qui détruisent la lagune vénitienne -, auxquels viennent s’ajouter les étudiants et les précaires refusant la énième réforme néolibérale, les ouvriers métallurgistes luttant contre la destruction du droit du travail, les mal-logés occupant des maisons vides, sans oublier la solidarité internationale avec Notre-Dame-des-Landes ou les antinucléaires.

    - Dans cette vallée prend corps une réalité qui a échappé, des deux côtés de la frontière, à un personnel politique n’ayant plus l’ombre d’une vision politique, même sociale-démocrate, et qui n’en finit pas de s’effondrer intellectuellement, humainement et électoralement. Cette réalité charnelle en constante évolution représente ce dont les politiciens ont perdu jusqu’au souvenir : un peuple.
    http://iostoconerri.net/2014/11/29/liaison-lyon-turin-grand-projet-inutile-par-excellence-resistance-dans-la-vallee/

    Répondre à ce message

  • vallini dans la presse regionale Le 4 janvier 2015 à 14:57, par marco

    en reponse a mr vallini qui donne sa vision de la france :
    "la france ne serait pas la france...."
    Cette vision s’accorderait elle avec la democratie et le concept de republique ?
    Aussi je tiens a formuler une idee de ce qu’est une republique democratique, ou tout projet quelqu’il soit doit satisfaire aux exigences des lois et regles en vigueur.
    La france ne serait pas la france si les tribunaux ne pouvaient etre garants de la legalité des projets.....
    En depit des gesticulations mediatiques des "democrates" qui ont beaucoup de mal a accepter le REALITE

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Nos réseaux

Version imprimable de cet article Version imprimable