PCSCP
Pour les Chambaran SANS Center Parcs

Revue de presse du 24-25 fév

par PCSCP David.
Mis à jour le samedi 7 mars 2015

- Reporterre : Les Center Parcs ne créent pas d’emplois
Introduction :
Pour imposer leurs projets, les promoteurs de Center Parcs mettent en avant les emplois. Mais ces projets ne créent pas ex nihilo des emplois, ils remplacent et détruisent les emplois du secteur. Ils ont les mêmes effets sur le tourisme doux et rural que les sites Amazon sur les librairies, ou que les hypermarchés sur les petits commerces de proximité : plus de chômage.
Un Center Parc ne crée par d’emplois, il ne fait, au mieux, que les concentrer au même endroit. En effet, l’implantation d’un Center Parc à Roybon n’aura pas pour effet de générer ex nihilo 5.000 touristes supplémentaires par an en Isère. Si 5.000 touristes logent et consomment toute l’année dans le Center Parc, c’est qu’ils ne vont pas ailleurs.

- Blog Mediapart : Droit libéral de l’environnement ou droit républicain de la nature ?

- Rideau de fer, « On pourrait se croire revenus au temps de la guerre froide : un véritable rideau de fer a été établi autours du parc "Teletubbies". »


- Blog Médiapart : Le Center Parcs des Chambaran : un combat édifiant !, un résumé des événements de ces dernières semaines et de problématiques du projet Center Parcs

- Les Echos : Emprunts toxiques : les élus locaux « très inquiets » du bond du Franc suisse, il semble bien que Roybon soit concernée, suite aux emprunts lancés par l’ancien maire Bachasson...

- Blog : RETOUR DES CHAMBARANS : quelle guerre voulons-nous ?, quelques réflexions sur la lutte et les nécessaire rencontres entre les gens, pour éviter les clivages et le mépris mutuel.

- Blog : Aussi vrai que les cheveux vous tirent les poisons du corps…
Extrait :
« Avec un instinct très sûr, la révolte surgit pour tenter de sauver le plus précieux : nous ne savons pas nettoyer l’eau, seuls les systèmes naturels le font. La zone à défendre (ZAD) de Notre Dame des Landes se situe dans un creux en haut de plusieurs bassins versants, propice aux marécages, bocages et prés mouillés. À Sivens dans le Tarn, quand Rémi Fraisse fut tué, fin octobre, on venait d’araser la forêt riveraine d’un cours d’eau jusqu’alors libre de gonfler jusqu’à son lit majeur, puis redescendre à l’étiage, en filtrant vers la nappe phréatique, selon la lune et les saisons.
Eau encore, à Roybon en Isère, où le projet de Center Parc menace le débit de la Drôme : la fédération de pêche a porté plainte (verdict en juin). Et eau, toujours, pour la ligne ferroviaire Lyon-Turin, qui pourrait tarir la source de Saint Thibaud de Couz, près de Chambéry, une ville sous pression démographique, avant même l’arrivée de la gare TGV, et qui surveille avec raison, la fonte des glaciers. »


Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Nos réseaux

Version imprimable de cet article Version imprimable