PCSCP
Pour les Chambaran SANS Center Parcs

Revue de presse du 26 mars

par PCSCP David.
Mis à jour le mardi 31 mars 2015

- Reporterre : En Isère, des syndicats CGT et Sud s’opposent au Center Parcs de Roybon
Extraits :
Alternatives au tout-profit
Le syndicat propose des alternatives au village de vacances pour relancer le tourisme local : « Plutôt qu’acheter des bungalows du Center Parcs à des fins de spéculations financières, les investisseurs institutionnels comme la Caisse des dépôts et consignations pourraient financer des projets de gites ruraux, des logements HLM pour les habitants en précarité ou exclus du marché immobilier privatif à cause du coût du foncier, soutenir l’implantation de commerces de proximité, des projets d’exploitation agricole, de développement du tourisme autour du lac artificiel de Roybon, entre autres exemples. »
Le but est de mettre en place des projets de développement touristique rural, écologique, de proximité, à taille humaine. Par exemple, ajoute la CGT dans son communiqué, « un éco musée basé sur les techniques d’exploitation du bois, sur l’existence dans le passé des verriers, des tuileries, et de la fabrication de charbon de bois ».
Un concept très différent de l’exploitation industrielle imaginée pour la forêt de Chambaran par les promoteurs et par « des élus locaux qui, du FN au PS, se retrouvent derrière une même banderole ».

- Le Monde : Nouveau recours contre le projet de Center Parcs à Roybon

et aussi :

- Les Echos : Départementales : les huit points chauds du second tour
Extrait :
Isère : la droite bien partie pour remporter la mise
Le réveil risque d’être amer lundi pour André Vallini. Le département qu’il a dirigé de 2001 à son entrée au gouvernement l’an dernier, après l’avoir arraché à la droite, a de grandes chances de rebasculer. Le secrétaire d’Etat chargé de la Réforme territoriale n’a pourtant pas ménagé sa peine durant la campagne. Ce proche de François Hollande s’est qualifié pour le second tour dans son canton de Tullins, mais il a perdu 10 points par rapport à 2011. Et la gauche a, elle, été éliminée dans 11 cantons sur 29. Le président PS du conseil général, Alain Cottalorda, fait partie de ceux qui n’ont pas franchi le premier tour. Dimanche soir dernier, il ne cachait pas son désespoir : « Le département va basculer, oui. » La gauche paye cher sa désunion. Son rassemblement, seul moyen d’éviter le changement de majorité, n’est pas à l’ordre du jour. Les écologistes et le Parti de gauche, réunis au sein du Rassemblement citoyen, affrontent le PS dans trois cantons. Et les tensions sont toujours vives sur le projet de Center Parcs de Roybon entre les socialistes et les Verts. La victoire annoncée de la droite, arrivée en tête dans 9 cantons, pourraient cependant être gâchées par les très bons résultats du FN. Le parti d’extrême-droite est lui aussi arrivé premier dans 9 cantons, et est parvenu à se maintenir au second tour dans 17 autres.

Portfolio


Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Nos réseaux

Version imprimable de cet article Version imprimable