PCSCP
Pour les Chambaran SANS Center Parcs

Revue de presse du 30 déc

par PCSCP David.
Mis à jour le mardi 6 janvier 2015

- France Bleu Isère du 29 décembre, à partir de 08’ : interview du président de la Frapna Francis Meneu, qui rappelle que le bois des Avenières n’est pas adapté à un quelconque Center Parcs. Sa déclaration fait suite à la récente prétendue recherche de dialogue de Mr Brémond de Pierre et Vacances

- Enquête ouverte : Pierre & Vacances : Gérard Brémond réclame une prolongation du dispositif Censi-Bouvard, un topo sur la niche fiscale créée sur mesure par et pour Pierre et Vacances (et autres entreprises similaires). Cette niche scandaleuse, qui s’ajoute aux multiples subventions publiques incroyables dont bénéficie Pierre et Vacanes, lui permet d’attirer encore (moins qu’avant...) des investisseurs pour acheter ses bungalows vendus hors de prix (qui semblent se détériorer assez vite...). Il veut la faire prolonger encore par ses amis politiques en 2016 !
+ Voir aussi La lente agonie de Pierre & Vacances

- France Inter : 08’33", journal de 7h du 23 décembre, pourquoi Center Parcs s’intéresse-t-il à la France alors que ça ne marche pas très bien...? C’est surtout l’opération immobilière de vente des bungalows qui est profitable... (grâce notamment à la niche fiscale indiquée ici plus haut)

- Radio Vassivière, 16-12, émission sur la ZAD de Roybon

et aussi :


3 Messages

  • Et si l’immobilier de loisirs était la prochaine martingale ? / Résidences de tourisme, placement toxique ? Le 31 décembre 2014 à 16:03

    ADIPPV - Association de Défense des Intérêts des Propriétaires du groupe P&V Center Parcs

    **************

    La prochaine martingale du tourisme

    - LA MARTINGALE : Demi-ceinture que vous avez toujours dans le dos...
    - ou système de jeu qui prétend, selon des principes fondés sur le calcul des probabilités, assurer un bénéfice certain dans les jeux de hasard.

    tout est dit et bien dit !
    — -

    Et si c’était la prochaine martingale ?

    03.06.2014

    Vous avez participé à la ruée sur le commerce ? Vous avez vécu la course sur la logistique ? Il vous faudra désormais goûter à l’expérience loisirs. Au panthéon de l’investissement alternatif, l’hôtellerie-loisirs - même si la sémantique devrait bientôt se scinder en deux classes indépendantes d’actifs -, grignote irrésistiblement des parts de marché.

    A côté du big band de l’investissement hôtelier orchestré notamment par le groupe Accor, un autre évènement majeur accrédite depuis peu cette thèse : le financement de Villages Nature, la future grande destination éco-touristique d’Europe portée, depuis une décennie déjà, par Pierre et Vacances Center Parcs et Disney sur les terres de Marne-La-Vallée. Et qui, après 7 enquêtes publiques, 20 permis de construire "sans recours", entre désormais dans sa phase opérationnelle pour une livraison au mieux au printemps 2016. A la manoeuvre : Eurosic 34.99 | +0.55% dont le management s’y connaît un peu en matière d’hôtellerie. La foncière côtée a fédéré autour d’elle un pool d’investisseurs institutionnels - Caisse des Dépôts, CNP et un OPCI géré par BNP Paribas REIM. "Des partenaires solides qui raisonnent à long terme", insiste Gérard Brémond, le patron de Pierre & Vacances Center Parcs. (...)

    Un business model, en tout cas, qui pourrait - devrait ? - donner des idées à d’autres.
    Et si l’immobilier de loisirs était, comme l’a été le commerce au cours des dernières années, la prochaine martingale ?

    http://adippv.forums-actifs.com/t273-la-prochaine-martingale-du-tourisme

    ***

    Pourquoi une baisse des loyers ?

    On peut toujours espérer à titre de propriétaire P&VCP que P&V gagnera la course de ces résidences qui continuent de fleurir... sans pointer l’artillerie lourde vers les bailleurs, diminuant drastiquement les loyers ou redistribuant la participation aux charges d’exploitation.

    - Extrait ;
    "Nous nous sommes trompés sur le fait de pou­voir assumer des loy­ers pareils sans anticiper qu’il y aurait des dizaines, des cen­taines d’ouvertures de rési­dences et que la con­cur­rence deviendrait infer­nale. Les rabais con­sen­tis pour avoir ces rem­plis­sages étaient très impor­tants. Même pen­dant les six semaines les plus impor­tantes pour le tourisme nous devions accorder ces rabais. Ce n’était pas un prob­lème de savoir-faire, c’était un prob­lème de sur­ca­pac­ité, un prob­lème économique.”
    Source :
    L’excellent article par Tatiana Kalouguine, article qui ne concerne pas directement P&VCP mais qui démontre le fonctionnement du système.

    - Résidences de tourisme, placement toxique ?

    http://adippv.forums-actifs.com/t256-pourquoi-une-baisse-des-loyers

    Répondre à ce message

  • Center Parcs Vienne -> "Les promesses non tenues" de Center Parcs Le 31 décembre 2014 à 16:21

    "Les promesses non tenues" de Center Parcs

    Quatrième assemblée générale pour « L’avenir du canton, j’y crois », l’association de soutien à l’implantation du Center Parcs. Le président André Delagouttière a ouvert la séance, en présence de Dominique Réant conseiller général, avec des mots assez durs envers le groupe Pierre & Vacances : « Beaucoup de promesses n’ont pas été tenues », affirme-t-il.
    Les réunions fréquentes au début du projet sont maintenant difficiles à obtenir, selon lui. « Sur le chantier il y a beaucoup de travailleurs étrangers, malgré les promesses de privilégier la main-d’oeuvre régionale », assure également le maire. (...)
    http://adippv.forums-actifs.com/t195-nouveau-center-parcs-vienne-grand-ouest

    D’où viennent les millions du futur Center Parcs de la Vienne ?

    - La société d’économie mixte emmenée par le conseil général supporte près de la moitié de l’investissement du futur village de vacances du Loudunais. (...)

    L’union sacrée des élus

    Derrière le Département qui a d’emblée mis sur la table les 25 M€ issus de la cession d’une partie des parts du Futuroscope à la Compagnie des Alpes, la Région Poitou-Charentes a rapidement apporté 5 M€ au capital social dont la constitution était déterminante pour convaincre les banques de prêter 68 M€ à la nouvelle SEM. Elle a aussi accepté de mettre 5 M€ supplémentaires, récemment, pour aider l’État à tenir la parole présidentielle. La communauté de communes du Pays loudunais apportant pour sa part 1 M€
    De gauche comme de droite, les élus locaux ont joué l’union sacrée dans ce dossier. Sur les quelque 37 M€ du capital de la SEM, environ 35,5 sortent ainsi des caisses publiques (dont 10,25 de la Caisse des dépôts) contre 1,45 venu du privé (Sorégies, Crédit Agricole et Mutuelle de Poitiers). L’infographie du montage financier (ci-joint) récemment présentée aux conseillers généraux de la Vienne permet de mesurer cet effort d’un coup d’œil. (...)
    http://adippv.forums-actifs.com/t195-nouveau-center-parcs-vienne-grand-ouest

    Répondre à ce message

  • Revue de presse du 30 déc Le 3 janvier 2015 à 21:26, par barthelemy

    bonsoir
    je viens de lire le plan de financement du site des trois moutiers
    Donc pierre et vacances investit 180 M€, ce qui represente exactement le revenu de la vente des 800 cottages, qu’il empoche
    donc P&V N APPORTE RIEN,par contre nous contribuables payons l’apport des 138M€ qui , eux , sont a fond perdus
    Ceci sans prejuger des deficit, que ce groupe accumule et qui sont l objet de subventions annuelles , elles aussi a fond perdus
    bremond doit rigoler et vider des seaux de champagne

    "A la santé des..... ...."

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Nos réseaux

Version imprimable de cet article Version imprimable