PCSCP
Pour les Chambaran SANS Center Parcs

19 octobre 2016 - Center Parcs — vous avez dit nature ?

par PCSCP Stéphane PERON.
Mis à jour le jeudi 20 octobre 2016

Pour ceux qui doutent encore de l’intérêt de bloquer le projet de Roybon, voici quelques vues du dernier Center Parcs construit qui valent mieux qu’un long discours.

A l’extérieur :

LA bulle

PNG - 80.7 ko
Les cottages
PNG - 467.8 ko
Enfin une vraie rivière

Allez, je sens que vous ne tenez plus ... on passe à l’intérieur :

PNG - 342.4 ko
Etretat comme si on y était !
PNG - 343.4 ko
Rien que du naturel chez les enfants !!
PNG - 1.3 Mo
THE restaurant !

Et le tribunal nous dit en première instance qu’il faut détruire la nature, les espèces protégées car ce projet comme vous pouvez le voir aurait un caractère IMPERATIF d’intérêt public MAJEUR ! vous ne trouvez pas ?

Naïvement peut être, nous pensons que l’impératif public majeur est plutôt de préserver la vie pour nous et nos enfants, car il est utile de le rappeler, nous assistons actuellement sur notre petite planète à une destruction des espèces animales à un rythme 1000 fois supérieur à ce qui était constaté par le passé.
Et la première cause de disparition des espèces est la disparition de leur HABITAT ... Rien qu’en France, c’est un département tous les 10 ans qui disparaît sous l’urbanisation !

Le Center Parcs de Roybon, ville touristique de presque 6000 habitants, c’est 92 hectares défrichés ( stérilisés plutôt non ? ) et plus de 30 hectares imperméabilisés tout cela sur une zone humide ( d’intérêt général depuis 2005 ) et sur des terrains qualifiés à Haute Valeur Patrimoniale par notre SDAGE car identifiés par des études comme aire d’alimentation d’un aquifère encore non pollué ( rarissime et d’intérêt général depuis la loi de 1992 ) .

La conclusion de l’étude soutenue par l’Agence de l’eau et le conseil général de l’Isère et de la Drôme est la suivante :
« Il s’agit d’une zone très vulnérable mais où les activités humaines sont faibles. Le risque est donc faible tant que cette zone reste peu anthropisée  ».

Alors elle est où l’urgence ? Détruire pour faire ce qui est en photo pour l’intérêt particulier du groupe Pierre & Vacances ou protéger ce qui est véritablement déclaré d’intérêt général dans la Loi à savoir, entre autres, l’eau et les zones humides ?


Répondre à cet article

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Nos réseaux

Version imprimable de cet article Version imprimable